EUROSBLOGS
--> septembre 2011 juillet 2011 juin 2011 mai 2011 avril 2011 mars 2011 février 2011 janvier 2011
décembre 2010 novembre 2010 octobre 2010 septembre 2010 août 2010 juillet 2010 juin 2010 mai 2010 avril 2010 mars 2010 janvier 2010
décembre 2009 novembre 2009 octobre 2009 septembre 2009 juin 2009 mai 2009 avril 2009 mars 2009 février 2009 janvier 2009
décembre 2008 novembre 2008 octobre 2008 septembre 2008 juillet 2008 juin 2008 mai 2008 avril 2008 mars 2008
mai 2012

C’est le mercredi 25 avril qu’a choisi Mario Draghi pour relancer le débat entre austérité et croissance lors d’une allocution devant le Parlement européen. Réclamant un « pacte de croissance » complétant le jeune « pacte budgétaire » adopté sous l’impulsion de l’Allemagne, les propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) ne sont pas sans rappeler, en pleine campagne présidentielle française, ceux du candidat François Hollande. Alors que le Premier ministre néerlandais remettait, le 23 avril dernier, la démission de son gouvernement minoritaire de centre-droit, l’Allemagne et sa rigueur budgétaire sont au cœur des critiques dans la presse européenne.

"La perspective de l’élection à la tête de l’État français d’un socialiste aurait-elle suffi à faire basculer l’équilibre idéologique d’une Union pourtant largement de droite (sur 27 pays, seuls huit gouvernements comptent des socialistes dans leur rang, en incluant l’Italie et la Grèce…) ?" s’interroge (...)

La perte du triple A, la dette publique colossale et le déni des politiciens de l’affronter, les plans de relance de l’économie par la consommation du président-candidat Sarkozy ou le plan de création d’emplois du socialiste François Hollande… Difficile de ne pas tirer des parallèles entre l’Hexagone et la Grèce de 2009, qui a élu Papandréou sur le même programme électoral et qui s’est effondrée une année plus tard. La France, la nouvelle Grèce ?

S’il y a une chose que les candidats à la présidentielle évitent d’aborder, c’est bel et bien la situation économique de la France, ou plutôt de sa vraie situation. Tous les candidats font des contorsions et des promesses intenables, car il est difficile de faire la campagne « sur du sang et des larmes (...)

2

Deux étudiants en études européennes à Genève ont questionné des centaines de jeunes lycéens suisses sur leur vision de l’Union européenne. A l’heure où la Communauté fête ses 62 ans aujourd’hui, coup de projecteur sur l’enthousiasme, l’espoir ou le mépris que lui vouent les peuples européens L’Union européenne est née d’un discours le 9 mai 1950. Les premiers pas de ce qui allait devenir une communauté de 27 pays se voulaient prudents, exempts de promesses inutiles. La mise en commun des productions de charbon et d’acier devait avant tout rendre une nouvelle guerre impossible. Les écueils d’alors forçaient les politiques à faire preuve d’humilité. Une attitude raisonnable qui, aujourd’hui encore, menace l’Union d’implosion.

Sans volontarisme, sans soutien populaire, l’édifice vacille, les appels à sa dissolution se font plus insistants. Elle peut toujours se targuer d’avoir connu maints élargissements, comme d’avoir provoqué, à coups de traités, de nombreux approfondissements. Le constat est sans appel : elle peine à être (...)

Le Conseil Constitutionnel français a validé jeudi dernier l’élection de François Hollande au poste de Président de la République française . La presse francophone est unanime pour constater qu’Hollande ne jouit pas de l’habituel état de grâce faisant suite à l’élection d’un nouveau président. François Hollande devra ainsi se mettre au travail tout de suite, d’autant plus que sa proposition de « pacte pour la croissance » a suscité de nombreux espoirs, mais a aussi fait naitre de nombreuses craintes. Il convient maintenant pour le président élu de clarifier et concrétiser ses idées. Ces partenaires européens, Angela Merkel la première, l’attendent au tournant. Mais s’il était en réalité déjà trop tard ? La crise politique en Grèce aura probablement des conséquences dramatiques avant même que ne se fasse ressentir un quelconque effet d’un pacte de croissance…

L’élection de François Hollande marque la fin de « Merkozy ». De nombreux quotidiens allemands s’en réjouissent ou, du moins, sont convaincus qu’Hollande « rentera dans le rang » et qu’il se montera compréhensif. La Süddeutschzeitung est d’ailleurs convaincue que Merkel a trouvé en Hollande un « bon (...)

Que n’a-t-on pas dit à propos de cette inclination ? Nicolas Sarkozy s’est fait mille fois tancé pour avoir trop ostensiblement montré son appétence pour le show-biz et le patronat français. Avec comme corollaire à l’entame de son mandat présidentiel, la création d’un bouclier fiscal qui ne pouvait, au (...)

Le style parlementaire hongrois Comme on l’a vu dans mon précédent article, l’histoire juridique hongroise à des similitudes avec celui de l’Angleterre. La Bulle d’Or de 1222 devrait signifier que la Hongrie est l’une des plus anciennes démocraties du monde (dans sa forme archaïque et donc (...)

Le choix de « Grand Genève » pour désigner l'agglomération franco valdo genevoise est malheureux ; il froisse les régions vaudoises concernées autant que le Genevois français pour qui le terme rappelle l'histoire jacobine et centralisatrice du « Grand Paris ».

Les édiles ont tranché. Le Grand Genève est substitué dans les esprits au concept d’agglomération franco-valdo-genevoise. Au premier regard, le choix de la nouvelle terminologie a tout pour séduire. Le « grand » accrédite l’idée d’un nouvement et d’une extension de la puissance de Genève qui va bien au-delà (...)

Le centre européen de la culture, en association avec l’Institut européen et l'Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement de l’Université de Genève, a organisé une conférence sur le thème : « La Russie : européenne ou asiatique ? ». Parmi les invités à cette conférence : Hélène Carrère d’Encausse, George Nivat, ainsi que Dusan Sidjanski.

Hélène Carrère d’Encausse est l’auteur de nombreux ouvrages sur la Russie [1], dont les derniers L’Empire d’Eurasie [2] et La Russie entre deux mondes [3] traite particulièrement de l’histoire de l’Empire russe jusqu’à nos jours. Dans ces derniers ouvrages, elle pose la question de (...)

1

Le CEVA, la liaison transfrontalière attendue depuis près d’un siècle, suscite de nombreuses attentes dans le fraîchement baptisé « Grand-Genève ». En effet, les experts en mobilité s’attendent à une augmentation de plus de 200 000 habitants dans la région, générant ainsi une demande supplémentaire d’au (...)


Derniers commentaires

L’avenir de la Genève internationale passe par la construction politique de la région
Par Brieux, le 13 août 2012

D’accord avec vous pour ce qui est de la nécessité d’avoir une gouvernance économique européenne. Ce genre de processus est long et complexe, mais il n’en ressortira que du bon pour la Genève internationale.

Piscine et nettoyage

Le robot piscine est idéal pour nettoyer la piscine en profondeur.

Equipe