EUROSBLOGS
--> septembre 2011 juillet 2011 juin 2011 mai 2011 avril 2011 mars 2011 février 2011 janvier 2011
décembre 2010 novembre 2010 octobre 2010 septembre 2010 août 2010 juillet 2010 juin 2010 mai 2010 avril 2010 mars 2010 janvier 2010
décembre 2009 novembre 2009 octobre 2009 septembre 2009 juin 2009 mai 2009 avril 2009 mars 2009 février 2009 janvier 2009
décembre 2008 novembre 2008 octobre 2008 septembre 2008 juillet 2008 juin 2008 mai 2008 avril 2008 mars 2008
avril 2010

Certains Etats européens entretiennent un passé douloureux avec le terrorisme. L’ETA en Espagne, les Brigades Rouges en Italie et l’IRA en Ulster sont autant d’exemple de mouvements qui ont déchainé l’actualité des années 1970 à 1980. Pourtant, depuis la rupture de 2001, le référentiel à la violence a changé : dans la logique de groupes terroristes comme Al-Qaïda, « personne n’est innocent ». Les attentats de Madrid en 2004 et ceux de Londres en 2005 ont démontrés que l’Europe n’est pas à l’abri de ce genre d’évènements. Mais en soi, le terrorisme est-il un nouvel enjeu européen ou a-t-il simplement muté pour devenir la problématique que nous connaissons aujourd’hui ?

Le terrorisme a frappé l’Europe à maintes reprises, depuis longtemps. Si nous excluons la période de la Terreur sous Robespierre, en France, et les attentats perpétrés lors des différentes phases du phénomène de la décolonisation, nous pouvons affirmer que le terrorisme international a vu le jour dans le (...)

Depuis de nombreuses années, plusieurs analystes et autres essayistes ont tenté de décrypter la politique européenne de la Suisse et de mettre en évidence ses tenants et aboutissants. Dans cette optique, certains ont utilisé les concepts de "fiançailles sans mariage", de "satellisation" et même de "marginalisation" pour étayer leurs propos. Le but de cet article est, lui aussi, de chercher à exposer simplement et néanmoins précisément les termes qui lient aujourd'hui la Confédération helvétique à l'UE. Pour se faire, une comparaison originale et quelque peu audacieuse sera réalisée. Certes, comparaison n'est pas raison. Cependant, nous estimons qu'il y a là un "parallélisme des catégories" qui peut s'avérer tout à fait utile à la compréhension de cette problématique.

Il est un pays au centre de l’Europe dont on parle, en général, relativement peu sur ce même continent : la Suisse. Et pour cause ! Puisqu’elle n’est tout simplement pas membre de l’UE. En effet, depuis un certain nombre d’années, sa population demeure majoritairement hostile à toute idée d’adhésion. (...)

Assis sur un banc viennois, au beau son d’un accordéon jouant des musiques d’Europe centrale, j’ai pu observer les foules attirées par le printemps dans un parc à côté du Ring et ai été frappé par la multiplicité des langues parlées par les promeneurs. Caractéristique de Vienne et de son passé, cette diversité enrichissante se retrouve également sur les marchés, aux étalages des journaux et dans les spécialités gastronomiques dont les saveurs ne sont plus à vanter.

Ces cohabitations de communautés bigarrées constituent des réalités enracinées, parfois historiquement, ou implantées depuis une ou deux générations, dans bien des grandes villes européennes, qui en font des carrefours multiculturels. Ces mélanges sont souvent peu mis en valeur alors qu’ils donnent à (...)

Décidément, le nouvel agencement institutionnel européen, issu de la ratification du traité de Lisbonne, en fait perdre son latin à plus d’un spécialiste sur la question. Même Van Rompuy, le Président du Conseil européen ne s’y retrouve plus !

Dans un entretien accordé à plusieurs grands journaux européens, dont Le Monde , El País , De Standaard et la Frankfurter Allgemeine Zeitung , le Président du Conseil européen souligne ne pas se considérer « comme le président de l’Europe, mais comme quelqu’un qui préside les réunions des chefs de (...)

Depuis des semaines, la crise économique taraude la société grecque et occupe l'agenda politique de l'Europe. Cette crise va certainement durer longtemps pour les Grecs et le mal frappant ce pays pourrait se transformer en un processus cancéreux pour l'Union européenne (UE). Dans ce contexte mouvant et complexe, toute analyse reste hasardeuse. Toutefois, nous tenterons de proposer un premier bilan, forcément provisoire, sur une crise qui n'est pas qu'économique. Dans cet esprit, quelques pistes de réflexion pourront être explorées, en examinant trois dimensions : les faiblesses grecques, les impasses de la construction européenne, l'aveuglement du système économique face aux besoins sociaux.

Commençons par le grand malade de l’Europe d’aujourd’hui, à savoir la Grèce. La situation du pays est fort inconfortable. Certes, la Grèce a effectué des progrès considérables au niveau économique. Son Produit intérieur brut (PIB) se situe dans la moyenne européenne et le pays affichait, durant les années (...)

Conséquence de l’entrée en vigueur le 1er Décembre 2009 du Traité de Lisbonne, le Conseil a demandé à la fraîchement nommée Haute Représentante pour les Affaires Étrangères et la Politique de Sécurité, Lady Ashton, de mettre en œuvre le Service Européen d’Action Extérieur (SEAE).

Ce véritable corps diplomatique européen sera fort de 7’000 diplomates et 136 représentations de part le monde. Si l’on y ajoute les corps diplomatiques des États membres, cela fait un total de plus de 2’000 ambassades et près de 1’000 consulats. En comparaison, les États-Unis en ont 13 fois moins, ce (...)

Suite à la décision du Conseil de l’Union européenne du 25 janvier 2010 de mettre sur pied une mission militaire pour contribuer à la formation des forces de sécurité somaliennes, la mission EUTM Somalie a été lancée le 7 avril 2010 pour une durée de 13 mois. Elle représente la vingt-troisième intervention que l’UE a lancée sur le terrain dans le cadre de sa Politique de sécurité et de défense commune depuis 2003.

Il est prévu que la formation dispensée dans le cadre d’EUTM aux forces de sécurité somaliennes commence au début du mois de mai. Elle se déroulera en Ouganda. En effet, dans ce pays, les forces somaliennes sont déjà en train de suivre une formation. Il est prévu que la mission se déroule en stricte (...)


Derniers commentaires

L’avenir de la Genève internationale passe par la construction politique de la région
Par Brieux, le 13 août 2012

D’accord avec vous pour ce qui est de la nécessité d’avoir une gouvernance économique européenne. Ce genre de processus est long et complexe, mais il n’en ressortira que du bon pour la Genève internationale.

Piscine et nettoyage

Le robot piscine est idéal pour nettoyer la piscine en profondeur.

Equipe